Type de surdité : de perception ou de transmission ?

Écrit par les experts Ooreka

Pour trouver la prothèse auditive qui vous conviendra le mieux, il est primordial de connaître le type et l'origine de votre surdité.

On distingue différents types de surdité selon la localisation du problème qui en est à l'origine.

Surdité de perception : plus difficile à traiter

formes-surdite

La surdité de perception est le type de surdité le plus répandue. Elle est due à une lésion du système auditif.

La déficience provient :

  • soit de l'oreille interne qui est normalement chargée d'envoyer au cerveau l'influx nerveux ;
  • soit du nerf auditif : nerf en charge de la transmission des informations auditives au cerveau ;
  • soit du cortex auditif : la partie du cerveau qui analyse les informations auditives.

Ce type de surdité peut avoir plusieurs causes : traumatisme sonore ou presbyacousie (vieillissement naturel) par exemple.

Ce type de surdité se traduit par :

  • des difficultés à comprendre la parole faible, normale ou même forte suivant l'importance du déficit ;
  • une tendance à parler fort ;
  • des acouphènes fréquents (sifflements, bourdonnements).

Elle peut toucher une ou deux oreilles (surdité monaurale ou bimaurale) à la fois, être progressive ou brutale.

Faites établir gratuitement un bilan auditif pour vous ou vos proches.

Demander un rendez-vous

Surdité de transmission : facilement appareillable

La surdité de transmission est une surdité mécanique qui peut le plus souvent être corrigée par une intervention chirurgicale et/ou un appareillage auditif.

Elle est due à une lésion de l'oreille moyenne et/ou de l'oreille externe.

La déficience peut provenir d'un dysfonctionnement :

  • du pavillon ;
  • du conduit auditif externe ;
  • du tympan ;
  • de la chaîne des osselets.

Ces éléments sont censés transmettre le son jusqu'à l'oreille interne.

Ce type de surdité se traduit par :

  • une tendance à chuchoter, car on a l'impression de parler fort ;
  • des difficultés à percevoir les sons graves.

Surdité mixte : perception et transmission

La surdité mixte regroupe la surdité de perception et la surdité de transmission. Elle associe donc une mauvaise transmission des sons due (oreille externe ou moyenne) à une déficience de l'oreille interne.

L'appareillage auditif est en général la solution la plus efficace à une surdité mixte.

Bon à savoir : chez un enfant, la surdité de transmission peut aggraver la surdité de perception.

2 solutions pour faire évaluer votre audition

Pour évaluer le type de surdité dont vous souffrez, deux solutions s'offrent à vous :

  • Prendre un rendez-vous chez votre ORL : vous devez auparavant passer par votre médecin généraliste. 
  • Réaliser un dépistage dans un magasin spécialisé dans l'audition (gratuit et immédiat). 

Faites établir gratuitement un bilan auditif pour vous ou vos proches.

Demander un rendez-vous

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Expert

YL
yves lepretre

audioprothesiste | audio 2000

Expert

JL
julien luisetti

audioprothésiste adapatation de solutions auditives personnalisées | audition conseil

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Prenez rendez-vous

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Prendre rendez-vous

Merci de préciser votre attente pour ce rendez-vous.

Merci de préciser votre attente pour ce rendez-vous.

Merci de préciser qui est concerné par le rendez-vous.

Merci de préciser quel est le délai de votre projet.

Merci de préciser votre code postal.



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !