Anatomie d'une prothèse auditive

Sommaire

Plus en détail : les différents « organes » constituant une prothèse auditive et leur impact sur les performances de celle-ci.

Voici un schéma détaillant les différents organes d'une prothèse auditive suivi de leur description afin de mieux comprendre comment fonctionne l'aide auditive.

Microphone

Il s'agit de « l'entrée » du circuit, qui est chargée de convertir les ondes sonores en signal électrique.

On peut trouver sur beaucoup de prothèses auditives actuelles des systèmes avec plusieurs microphones ou micro directionnels.

Ces systèmes présentent un grand intérêt pour l'amélioration de la compréhension de la parole en milieu bruyant.

  • Un système à micro unique, omnidirectionnel, agit comme un « entonnoir » qui va capter tous les signaux sonores quelle que soit leur origine. Cela peut s'avérer perturbant dans un milieu bruyant (ex. : restaurant, repas de famille), car l'oreille interne du malentendant possède des capacités de « tri » des sons diminuées. Au final, le malentendant peut se plaindre d'entendre les bruits plus forts sans avoir d'amélioration de sa compréhension. 
  • Un système directionnel, par contre, va, en milieu bruyant, privilégier les signaux sonores venant de face donc l'interlocuteur ou la source sonore que regarde le malentendant. Les bruits venant de l'arrière et des côtés seront donc moins captés ce qui permettra une amélioration de la compréhension. 

Le passage d'un mode omnidirectionnel à directionnel peut se faire de manière manuelle (à l'aide d'un sélecteur ou d'une télécommande) ou automatique (sous le contrôle du processeur de la prothèse auditive).

Processeur

Il s'agit du « cœur » de la prothèse auditive, cette puce électronique va récupérer le signal électrique sous forme numérique à la sortie de l'écouteur et effectuer des traitements dessus.

On trouve aujourd'hui une énorme variété de types de traitements possibles :

  • L'amplification du signal est bien sûr l'effet primaire de toute prothèse auditive, mais aujourd'hui le traitement numérique permet d'appliquer une amplification précise aux différents sons constituants la parole ou les bruits quotidiens. L'amplification peut varier en fonction de la fréquence grâce au découpage du spectre sonore en différents canaux (bandes de fréquence un peu analogues à l'égaliseur d'une chaîne Hi-fi), en fonction du niveau des sons (contrôle automatique du volume).
  • La limitation de l'amplification des bruits indésirables : certaines prothèses auditives grâce à l'analyse fine des caractéristiques des sons peuvent limiter automatiquement l'amplification en présence de bruits gênants (circulation routière, bruits de machine...) ou enclencher l'utilisation d'un système directionnel (si la prothèse auditive en dispose). 
  • La limitation de la survenue du Larsen (sifflement). 

Bien d'autres traitements existent et peuvent être utilisés pour des situations spécifiques : masqueurs d'acouphènes, systèmes de transposition fréquentielle, etc.

Écouteur

Situé à la fin du circuit il retransforme le signal électrique en onde sonore.

Sa puissance définit le niveau de sortie possible pour la prothèse auditive, il s'agit donc d'un organe important.

Sa position à l'extérieur de l'oreille (contour d'oreille classique) ou dans le conduit auditif (intra auriculaire, contour à écouteur déporté) l'expose plus ou moins à l'humidité et au cérumen et nécessite une surveillance régulière de son état. Il s'agit de la pièce la plus fréquemment remplacée sur les aides auditives.

Organes de contrôle

Il s'agit des différents contrôles manuels que l'on peut retrouver sur certains contours d'oreille ou intra auriculaires (à condition que leur taille et leur accessibilité le permettent).

On peut trouver :

  • des contrôles de volume : sous forme de petite « roulette » ou de manette ;
  • des sélecteurs permettant de choisir un programme spécifique (bruit, musique) et/ou de changer de mode microphonique (omni/directionnel).

On peut également contrôler certaines aides auditives à l'aide de télécommandes.

Il existe également depuis environ un an des prothèses qui peuvent fonctionner en liaison sans fil bluetooth avec certains téléphones portables ou autres systèmes électroniques (TV, GPS, ordinateur...). Cette liaison suppose généralement l'utilisation d'une télécommande (pour choisir le mode de fonctionnement) et/ou d'un système de transmission assurant la liaison.

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h