Sommaire

Les plus petits os du corps humain sont nichés au cœur de notre oreille. Ils portent des noms qui évoquent leur forme : le marteau, l'enclume et l'étrier.

Ils jouent un rôle clé dans la transmission des informations sonores, différentes affections peuvent leur causer des dommages et lorsqu'ils sont endommagés par des affections, la qualité de l'audition s'amenuise. Nous faisons le point.

Anatomie de l'oreille

L'oreille est composée de trois parties :

  • L'oreille externe, formée du pavillon et du conduit auditif externe.
  • L'oreille moyenne, constituée du tympan, de la caisse du tympan et des osselets. Elle est située au niveau de l'os temporal, dans une partie appelée le rocher.
  • L'oreille interne, formée des organes sensoriels de l'équilibre (le vestibule) et de l'audition (la cochlée).

L'oreille moyenne contient trois petits os, les osselets :

  • le plus proche de l'oreille externe est le marteau, ou malleus, rattaché au tympan ;
  • en position intermédiaire, se trouve l'enclume, ou incus ;
  • puis, proche de l'oreille interne, l'étrier, ou stapès, est en contact avec le vestibule.

Ces osselets sont suspendus dans la cavité de l'oreille moyenne grâce à des ligaments. Ils sont reliés entre eux par de petites articulations. Ils assurent la transmission des vibrations sonores captées par l'oreille externe vers l'oreille interne et permettent également l'amplification des sons pour une perception optimale.

L'étrier et le marteau sont connectés à deux petits muscles qui permettent le "réflexe stapédien", un mécanisme de protection contre les sons trop forts : en se contractant, ils rigidifient la chaîne d'osselets, ce qui atténue les vibrations sonores.

Pathologies atteignant la chaîne des osselets

Otite chronique moyenne

Cette maladie est caractérisée par une perforation du tympan et par l'écoulement d'un liquide purulent. Elle peut conduire à la destruction totale ou partielle de l'enclume et peut atteindre partiellement l'étrier, épargnant dans la plupart des cas le marteau.

Otospongiose : anomalie de l'étrier

Maladie héréditaire qui concerne plus fréquemment les femmes, l'otospongiose correspond à une anomalie de l'étrier, qui se calcifié et se bloque progressivement.

Il devient dès lors incapable de transmettre les sons à l'oreille interne. Une surdité s'installe et des acouphènes sont perçus. Elle est traitée par voie chirurgicale ou, à défaut, par la mise en place d'un appareil auditif.

Oreille et cholestéatome

Le cholestéatome correspond à la présence anormale de peau au niveau de l'oreille moyenne, ressemblant à un kyste, qui endommage les structures avoisinantes et notamment les osselets :

  • Ce type de structure se forme généralement suite à des otites à répétition mal soignées ; dans un faible pourcentage des cas, elle est congénitale, présente dès la naissance.
  • Face à ces potentielles complications très sévères (surdité, paralysie du nerf facial, méningite...), elle doit être prise en charge efficacement.
  • Le seul traitement envisageable est l'ablation du cholestéatome au cours d'une opération chirurgicale qui reste très délicate.

Malformations congénitales

Il arrive que les osselets soient touchés par des malformations. Dans certaines situations, l'osselet a un aspect normal mais se retrouve bloqué contre l'une des parois osseuses de l'oreille moyenne, l'empêchant de fonctionner normalement.

Prenez soin de vos oreilles grâce à nos contenus :

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'audition

Sommaire