Sommaire

La surdité est un véritable handicap qui peut toucher les hommes et les femmes, à tout âge. Les causes sont nombreuses et le degré d’atteinte variable. La surdité varie en effet de légère à totale, en fonction de divers paramètres.

Zoom sur la surdité légère ou moyenne.

Différents degrés de surdité

La surdité peut être classée en fonction de la localisation de l’atteinte :

  • On parle de surdité de transmission quand l’oreille externe ou l’oreille moyenne sont touchées : les sons ne sont plus acheminés jusqu’à l’oreille interne.
  • On parle de surdité de perception quand l’oreille interne ou le nerf auditif sont en cause.

La surdité peut aussi être classée en fonction de son degré :

  • la surdité dite légère : la personne perçoit la voix normale mais éprouve des difficultés à distinguer la voix basse. La perte auditive est de 20 à 40 décibels ;
  • la surdité dite moyenne : la personne perçoit la parole énoncée à voix élevée. La perte auditive se situe entre 41 et 70 décibels ;
  • la surdité dite sévère : la parole est perçue à voix très forte si l'interlocuteur s'approche de l’oreille. La perte auditive est de 71 à 95 décibels ;
  • la surdité dite profonde : la parole n’est plus perçue, seuls les sons très puissants peuvent être entendus. La perte auditive est de plus de 95 décibels ;
  • enfin, la surdité dite totale, dans laquelle aucun son n’est perçu.

Surdité légère ou moyenne : quelles causes ?

En cas de surdité de transmission

La surdité de transmission est en générale légère ou moyenne, et entraîne une perte auditive de 20 à 70 décibels. Parmi les causes de ce type de surdité, citons :

  • un bouchon de sérum présentant un obstacle dans le conduit auditif ;
  • une infection du conduit auditif ;
  • une otite externe ou une otite moyenne (aussi appelée otite séreuse).

En cas de surdité de perception

La surdité de perception ou surdité neurosensorielle peut être légère, modérée, sévère ou profonde en fonction du nombre de cellules ciliées manquantes ou atteintes.

Les cellules ciliées sont les cellules sensorielles présentent dans la cochlée (l’organe de l’audition appelé aussi limaçon et situé dans l’oreille interne) :

  • Elles tapissent l’oreille interne et captent les vibrations sonores, les transforment en informations électriques et les transmettent au cerveau par l’intermédiaire du nerf auditif.
  • Elles ne sont pas renouvelables.
  • Elles sont en première ligne lors d’un traumatisme sonore et peuvent être irrémédiablement détruites lors de l’exposition à un bruit trop puissant.

Ainsi, si seul un petit nombre de cellules ciliées sont manquantes ou endommagées, la surdité sera qualifiée de légère ou moyenne. À l’inverse, si elles sont absentes en grand nombre voire totalement absentes, la surdité sera qualifiée de profonde voire de totale.

Les causes d’une perte ou de l’endommagement d’une partie des cellules ciliées sont notamment : un traumatisme sonore, le vieillissement.

Autres facteurs à l’origine d’une surdité légère ou moyenne :

  • une infection comme les oreillons (une infection congénitale à cytomégalovirus est responsable de 10 à 20 % des cas) ;
  • un problème de circulation, comme dans le cas de l’hypertension ou du diabète ;
  • une malformation congénitale (1,86/1 000 nouveau-nés ont une déficience auditive neurosensorielle permanente uni ou bilatérale avec une perte auditive supérieure à 40 dB) ;
  • la consommation de médicaments dit ototoxiques.

Les solutions pour soulager une surdité légère ou moyenne consistent généralement à poser un appareil auditif. Il en existe plusieurs types : contour d’oreille, intra-auriculaire ou à conduction osseuse. L’utilisation d’implant est en général réservé aux surdités plus marquées.

Pour approfondir le sujet :

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h