Perte d’audition d’une oreille

Sommaire

La perte d’audition est un handicap important tant pour les enfants que pour les adultes. Elle est susceptible de toucher tout le monde, à tout âge. En France, on considère que 6 à 7 millions de personnes sont concernées. Ce handicap affecte la qualité de vie, la communication, la perception et même l’apprentissage. La qualité de vie n’est bien sûr pas la même si une oreille est touchée ou si les deux sont atteintes !

On vous en dit plus sur la perte d’audition d’une seule oreille.

Perte de l’audition : comment la définit-on ?

La perte de l’audition peut être progressive ou brutale, temporaire ou permanente. Elle touche une ou deux oreilles :

  • On parle alors de surdité unilatérale quand une seule oreille est affectée.
  • On parle de surdité bilatérale si la perte auditive concerne les deux oreilles : la surdité peut alors toucher les deux oreilles de manière semblable (surdité bilatérale symétrique) ou prédominer d’un côté par rapport à l’autre (surdité bilatérale asymétrique).

La surdité bilatérale a évidemment beaucoup plus de conséquences sur la perception auditive. Elle est plus handicapante que la surdité unilatérale.

Notons qu’il existe plusieurs degrés de surdité :

  • la surdité dite légère : la perte auditive est de 20 à 40 décibels. La perception des voix basses est difficile ;
  • la surdité dite moyenne : la perte auditive se situe entre 40 et 70 décibels. La personne ne perçoit que les paroles énoncées à voix élevée ;
  • la surdité dite sévère : la perte auditive est de 70 à 90 décibels. La parole n'est perçue qu'à voix très forte, et si l'interlocuteur se place proche de l’oreille ;
  • la surdité dite profonde : la perte auditive est de plus de 90 décibels. La parole n’est plus perçue, seuls les sons très puissants peuvent être entendus ;
  • enfin, la surdité dite totale, dans laquelle aucun son n’est perçu.

Causes de perte d'audition d'une seule oreille

Une personne atteinte de surdité d’une seule oreille :

  • a des difficultés à localiser une source sonore, comme la provenance d’une voix, quand celle-ci arrive du côté de l’oreille déficiente ;
  • éprouve des difficultés à communiquer.

Les facteurs qui en sont à l’origine sont variés. Citons de manière non exhaustive :

  • un traumatisme physique : blessure à l’oreille, coup, traumatisme crânien ;
  • une pression sur le nerf auditif droit ou gauche ;
  • une infection virale ou bactérienne : méningite, rougeole, oreillons, zona, syphilis ou encore rubéole ;
  • la consommation de médicaments dits ototoxiques : certains antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens ou encore certains traitements anti-paludéens ;
  • l’exposition à des substances chimiques : solvants dits aromatiques utilisés dans l’industrie comme le toluène, le benzène, etc. ;
  • un traumatisme sonore aigu : le bruit assourdissant d’une arme à feu, d’une explosion, de marteaux-piqueurs pendant des travaux ou encore de la musique amplifiée (concert, boîte de nuit).

Perte d'audition d'une oreille : quelles solutions ?

La perte auditive, qu’elle soit unilatérale ou bilatérale, légère ou plus marquée, doit faire l’objet d’une consultation médicale. Plus on attend, moins on a de chances de récupérer l’audition. En fonction de la cause de la perte auditive, le médecin peut proposer différents traitements :

  • la mise sous corticoïdes ;
  • l’administration de vasodilatateur ;
  • l’oxygénothérapie en caisson hyperbare ;
  • l’administration de solutions hypertoniques ;
  • la pose d’un implant ;
  • l’utilisation d’un appareil auditif ;
  • ou encore une intervention chirurgicale.

Pour approfondir le sujet :

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h