Sommaire

La surdité est devenue en quelques décennies un véritable problème de santé publique. D'après des statistiques établies en 2008, environ 1 personne sur 10 en France métropolitaine était alors atteinte d'une déficience de l'audition ; 1 personne de moins de vingt ans sur 25, mais 1 personne sur 3 parmi les plus de 75 ans, parmi lesquels 300 000 sourds déficients auditifs profonds.

La surdité dégrade la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes, mais elle a aussi un impact médical et socio-économique important. Chacun doit donc s'en préoccuper sérieusement pour lui-même ! Mais, comment se rendre compte que l’on devient sourd ? Existe-il des signes avant-coureurs ? On vous en dit plus.

Devenir sourd : les signes avant-coureurs

Chez les nourrissons et les enfants

La déficience auditive (ou « DANS » pour « déficience auditive neurosensorielle ») est le déficit sensoriel le plus fréquent à la naissance (1,86 ‰ des nouveau-nés). Les signes qui doivent alerter sont les suivants :

  • Chez le nourrisson : absence de réaction aux bruits et à la voix.
  • Chez l’enfant, s'il manifeste le(s) comportement(s) suivant(s) :
    • il demande sans cesse de répéter ce que les gens disent,
    • il ne répond pas à l’appel de son prénom,
    • il est dans la lune, ou souvent distrait,
    • il est agressif, colérique, ou au contraire trop réservé,
    • il s’isole et/ou il a des difficultés scolaires.

Chez les personnes plus âgées

Chez les personnes plus âgées, devenir sourd porte un nom : on parle de « presbyacousie ». Il s’agit d’une baisse de l’audition progressive liée à l’âge, et qui se manifeste surtout après 60 ans.

Voici quelques signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

  • votre perception des sons aigus est moins nette et précise ; de même ensuite pour les sons graves ;
  • vous avez l’impression que les gens n’articulent pas, alors qu'il s'agit d'un problème de
  • vous montez le volume de la télévision, de la radio ou de tout autre appareil sonore, et vos proches vous le font remarquer ;
  • vous comprenez moins bien les conversations ;
  • vous avez une sensation de fatigue quand vous vous trouvez en milieu bruyant.

Si vous vous reconnaissez dans ces différents signes, un dépistage auditif par audiogramme va permettre un appareillage discret, adapté et efficace, qui permettra d’améliorer votre qualité de vie.

Pourquoi devient-on sourd ?

Les causes d’une baisse de l’audition, voire d’une surdité complète, sont nombreuses et variées. Citons :

  • le vieillissement naturel ;
  • l’exposition prolongée à un environnement sonore excessif ;
  • la prise de certains médicaments dits « ototoxiques » ;
  • des otites ou rhino-pharyngites à répétition ;
  • des facteurs génétiques ;
  • un traumatisme crânien.

Différents niveaux de surdité

Il existe plusieurs niveaux de surdité selon le niveau de perte en décibels (db) :

  • la surdité légère, quand la perte auditive est située entre 20 et 40 db ;
  • la surdité moyenne, quand il s’agit d’une perte auditive oscillant entre 41 et 70 db ;
  • la surdité sévère, quand la perte se situe entre 71 et 95 db ;
  • et la surdité profonde, lorsque le patient a perdu plus de 95 db.

Pour aller plus loin :

  • La surdité peut survenir à n’importe quel âge et être provoquée par de multiples causes. La surdité congénitale touche les nouveaux-nés ou les nourrissons.On vous informe.
  • La surdité de perception, due à un problème au niveau de l'oreille interne, est le type de surdité le plus fréquemment dépisté. Symptômes, causes, appareillage, on vous dit tout !
  • Pour tout savoir sur l’offre de l’appareillage auditif, téléchargez gratuitement notre guide pratique dédié à ce sujet.

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h