Sommaire

La surdité verbale est un trouble de la communication orale qui touche les enfants comme les adultes. Ses répercussions sur la vie scolaire et/ou professionnelle, mais aussi sociale et affective, peuvent être très importantes.

Quelles sont les origines de la surdité verbale, comment se traduit-elle et existe-t-il une prise en charge de ce trouble auditif central ? Nous vous informons.

Surdité verbale : quelle peut être son origine ?

Lorsque le cerveau ne décode plus correctement les informations sonores, l'intégration du langage oral peut s'en trouver déficitaire. Il en résulte une incapacité à comprendre les mots prononcés par un interlocuteur, alors que les autres sons, comme la musique ou les bruits ambiants, sont convenablement perçus.

On appelle "agnosie auditivo-verbale" ou "surdité verbale" ce trouble auditif central extrêmement invalidant.

La surdité verbale est une atteinte neurologique qui peut être consécutive à :

  • un traumatisme crânien ;
  • un accident vasculaire ;
  • la démence ;
  • la maladie d'Alzheimer ;
  • des lésions des voies ascendantes du trajet de l'information sensorielle sensitive (ou voies ascendantes auditives), comme le cortex cérébral auditif, les noyaux cochléaires, le thalamus, etc.

Symptômes d'une surdité verbale

Quand le cerveau trompe l'organe sensoriel de l'ouïe - à savoir l'oreille - le sujet est dans l'incapacité de suivre une conversation, d'autant plus lorsque le débit de parole de son interlocuteur est rapide. Ainsi :

  • Les mots sont correctement perçus dans leur ensemble, mais restent vides de sens. C'est un peu comme si le sujet entendait une langue étrangère qui lui est totalement inconnue.
  • Les mots que le sujet atteint de surdité verbale prononce lui-même n'ont également aucun sens pour lui. Sa conversation est hésitante, les mots sont parfois déformés.

Ce trouble de la communication verbale est une forme grave de dysphasie réceptive. Elle a des répercutions non négligeables sur :

  • l'intégration scolaire lorsque le sujet atteint est un enfant ;
  • l'intégration sociale.

Surdité verbale : quelle prise en charge ?

On ne dispose à ce jour d'aucun traitement capable de guérir l'agnosie auditive.

Par contre, de nombreux centres spécialisés proposent des programmes de rééducation de la surdité verbale visant à éviter que le langage oral soit un facteur de stress pour les personnes souffrant de cette forme de surdité mais aussi pour leurs proches.

Cette rééducation est basée sur :

  • l'adaptation à un nouveau mode de communication aussi bien pour la personne présentant une agnosie auditive que pour son entourage ;
  • l'apprentissage d'une gestuelle adaptée ;
  • la communication par l'écrit.

Pour en savoir plus sur ces lieux de rééducation, on peut consulter le site officiel de la FCRA (Fédération des Centres de Réadaptation Ambulatoire).

Pour en savoir plus :

  • La dysphasie est un trouble de la parole résultant d'un dysfonctionnement neurologique, qui affecte la communication verbale. On vous informe sur cette pathologie et la façon d'y remédier.
  • Parmi les troubles affectant la communication, l'aphasie, perte totale ou partielle de la capacité de parler ou de comprendre un message parlé ou écrit. On vous informe.
  • De même pour l'autisme : de quoi s'agit-il et comment le prendre en charge ?
  • Quels sont les symptômes de la maladie d'Alzheimer ?

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h